15 mars 2020

Journal de confinement

Voter au futur en écoutant des blagues sexistes…

Aujourd’hui on vote sous haute surveillance, on se lave les mains dans les toilettes du bureau de vote avec la sensation d’être plus sale après qu’avant. Les isoloirs sont placés à l’envers afin que personne ne touche les rideaux. J’attend mon tour à 1m de la personne me précédant, je le sais grâce aux marques de scotch sur le sol, on se croirait un peu en prison.

Un homme blague avec deux femmes venues voter ensemble, évidemment la blague est sexiste, puis il continue : « Y avait pas une blague aussi avec Thérèse ?? », il me regarde et se marre et continue « Et avec Adrienne ?? », il me fait un clin d’oeil et tente un sourire.

Je parle à l’assemblée en leur signifiant qu’au bout de 3 blagues sexistes en moins de 3 minutes on va peut-être se calmer.

Au moment des résultats, la petite histoire s’efface, Gaby Charroux est réélu, on y est pas allées pour rien.

 

Anna Bambou