Blackbird – La playlist d’Anna Bambou – 3 août

Elle venait de faire le tour de la chambre d’hôtel, à la recherche de quelque chose qu’elle n’avait pas trouvé. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle cherchait si ce n’était une réponse, un signe, ou quelque chose qui lui indiquerait le chemin à suivre, la route suivante, la bonne, ou s’il y en avait une… simplement.
Il était 18h18, elle était seule, elle avait fait un voeu lorsque son regard avait croisé l’horloge accrochée au mur.
Elle arrêta la pendule pour arrêter le temps sur une heure prophétique afin de pouvoir se jouer des indices qu’une forme de destin semblait semer autour d’elle.

Elle se posta devant la fenêtre comme lorsqu’elle était enfant et se mit à compter jusqu’à 30.
« Si un oiseau passe avant la fin du compte… »
Un oiseau était passé dans le ciel, puis plus rien pendant les minutes qui suivirent.
Son voeu était furtif, elle avait fait en sorte de presque l’oublier, elle était persuadée que les choses arrivaient lorsque l’on y pensait plus, lorsque l’on y croyait plus…
Elle avait souvent fait des voeux, certains s’étaient réalisés, d’autres s’étaient transformés pour devenir un mieux qu’elle n’avait osé espérer.

Elle avait fait le tour de la pièce, cherché dans chaque recoin, n’avait rien trouvé de satisfaisant, elle devait se contenter d’un oiseau dont elle ne savait rien. Il n’y avait eu rien à toucher, à garder, à glisser dans une poche, pour se souvenir qu’à cet instant il y avait eu un signe. Elle ne pouvait faire confiance qu’à ses yeux, qu’à sa mémoire, elle avait compté jusqu’à 30, il était passé devant la fenêtre avant la fin du décompte.

Puis le doute venait l’assaillir, elle se demandait si ce n’était pas le fruit du hasard, peut-être n’avait elle pas bien vu. Était-ce vraiment un signe qui lui était destiné ?

Son regard se perdait dans le bleu du ciel, elle pensait à cette nuit avant d’arriver ici, une nuit à se noyer dans ses propres larmes, elle avait eu besoin d’un peu d’espoir, elle s’était dit : « S’il se passe quelque chose, quelque chose d’important, un signe que je ne pourrais pas manquer…».
Elle n’avait pas attendu 5 minutes, le quartier s’était retrouvé plongé dans le noir, les rues s’étaient vues privées de la lumière de leurs réverbères, le néon de l’hôtel était éteint, tout comme sa chambre, une sirène de voiture hurlait au loin.
Elle l’avait rencontré quelques jours plus tard, et quelques jours plus tard encore, il l’avait suivie.

Elle faisait les cent pas, cherchait à être sûre, parce qu’elle n’était jamais sûre de rien, elle vivait dans le doute constant, comme si le sol pouvait se dérober à n’importe quel moment sous un de ses pas, et c’était à peu près tout le temps comme ça.
18h18, elle faisait à nouveau un voeu sur la pendule arrêtée : « S’il rentre maintenant… »
Il devait être 30 secondes plus tard quand une clé se glissa dans la serrure de la porte de la chambre d’hôtel, la pendule affichait encore et toujours l’heure miroir.
Elle n’avait toujours rien à mettre dans sa poche pour se souvenir que son voeu avait des chances de se réaliser, mais quelqu’un était là, devant elle, lui disait bonsoir.

Elle se demandait si en septembre ils seraient encore là.

1 – Hindi Zahra – Imik Si Mik live
2 – CESARIA EVORA Sodade .wmv
3 – Serge Gainsbourg – L’anamour ♫
4 – Une histoire de plage – Brigitte Bardot
5 – The Rapture – In the Grace of your Love
6 – L’Impératrice – Vacances // live @ France inter
7 – La Yegros – Viene de Mi
8 – les yeux noirs… (Les émotifs anonymes)
9 – ANNE SYLVESTRE « Les gens qui doutent »
10 – Dalida – Histoire d’un amour (Historia de un amor) – 1957
11 – Los Zafiros – He Venido
12 – Nina Simone – Just In Time ( Live Session 1968 Olympia )
13 – Breakfast at Tiffany’s – Audrey Hepburn Sings Moon River – BEST QUALITY

Chanson Bonus #1 : The Beatles – Blackbird
Chanson Bonus #2 : Bon Entendeur — L’Amour (Remix)